OMNIUM PLACEMENTS MACKENZIE présenté par Jaguar Laval – L’Américain Olson au premier trou de prolongation

09 Sep OMNIUM PLACEMENTS MACKENZIE présenté par Jaguar Laval – L’Américain Olson au premier trou de prolongation

Île Bizard (9 septembre  2018)  –    Après avoir amorcé le tournoi avec sa meilleure ronde en carrière, l’Américain Blake Olson a profité de l’Omnium Placements Mackenzie présenté par Jaguar Laval pour signer sa première victoire au Circuit Mackenzie Tour -PGA TOUR Canada au club Elm Ridge.

Olson n’a eu besoin que d’une normale au premier trou de prolongation pour avoir le dernier mot sur son compatriote Corey Pereira, victime d’un boguey, et mettre la main sur la première bourse de 36 000 $ tirée de l’enjeu de 200 000 $ de cet événement international.

« C’est formidable, s’est exclamé le golfeur de 27 ans. Le calibre est tellement élevé sur ce circuit qu’il faut y mettre des heures et des heures d’entraînement pour parvenir à gagner et toucher une aussi grosse somme d’argent. »

« Mes quelques victoires précédentes ne se comparent en rien à celle-ci; ce n’était que sur des circuits satellites », d’ajouter Olson.

Olson et Pereira avaient complété les 72 trous avec une fiche de 269, 19 coups sous la normale. Olson a conclu avec une ronde de 67, deux coups de mieux que Pereira. Olson a ramené une carte impeccable ponctuée de cinq oiselets, dont trois de suite aux 8e, 9e et 10e trous.

Auteur de la deuxième meilleure ronde du tournoi, un 64, George Cunningham termine ex aequo au troisième rang avec Zach Wright.

En quadruple égalité au cinquième échelon, à 272 (-16), on retrouve l’Australien Brett Coletta et les Américains Ryan Elmore, Theo Humphrey et Paul McConnell, comeneur avec Pereira après les trois premières rondes.

Vincent Blanchette, qui avait entrepris la journée à six coups de la tête, a connu une séquence désastreuse entre le 9e et le 12e trou et a dû se contenter d’un compte de 76 pour un total de 282 (‑6).

Blanchette affichait -12 après un oiselet au 8e trou. Une balle à l’eau lui a ensuite coûté un double boguey au 9e. Il ne s’en est pas remis en commettant des bogueys aux 11e, 12e, 15e et 17e fanions.

« Ce ne fut même pas une question de nervosité, a commenté Blanchette. La balle à l’eau au 9e trou n’a pas aidé, c’est certain, mais ensuite tout a dégringolé à cause de mauvais élans. Si j’avais calé quelques roulés, j’aurais pu retrouver un bon rythme, mais ce ne fut pas le cas, malheureusement. »

De son côté, le golfeur amateur Étienne Papineau a bouclé le tournoi avec un cumulatif de 286 (-2) après une dernière ronde de 74.

« Pour une raison que j’ignore, j’en ai arraché avec mes coups de départ pendant toute la semaine », a dit Papineau qui s’est maintenu à -5 jusqu’à ce qu’il commette un boguey au 13e trou et un double boguey au 15e.

Une carrière chez les professionnels ne figure pas dans les plans immédiats de Papineau. « Il me reste deux ans d’université à compléter avant de penser au golf professionnel. » Le golfeur du club Pinegrove retournera à l’Université West Virginia la semaine prochaine où il participera à un tournoi de la division 1 de la NCAA. En 2017, Papineau a récolté trois top 10 dont une deuxième et une troisième place.

Joueur canadien de la semaine avec une fiche combinée de -10, Michael Gligic encaisse un boni de 2 500 $.

Les 60 premiers à l’Ordre de mérite du Mackenzie Tour – PGA TOUR Canada participeront la semaine prochaine à London, en Ontario, au Championnat Liberté 55 doté d’un enjeu de 225 000 $.

– 30 –

No Comments

Post A Comment