INVITATION RBC présentée par Quality Inn Sept-Îles et Aluminerie Alouette en collaboration avec RMS, Cobra Puma Golf, Avalanche SkiWear et la Ville de Sept-Îles – Remontée spectaculaire du duo Bussières-Morin

31 Août INVITATION RBC présentée par Quality Inn Sept-Îles et Aluminerie Alouette en collaboration avec RMS, Cobra Puma Golf, Avalanche SkiWear et la Ville de Sept-Îles – Remontée spectaculaire du duo Bussières-Morin

Sept-Îles (31 août 2018) – Le scénario n’aurait pas pu être mieux écrit. L’équipe comprenant le professionnel hôte, Jean-Pierre Morin, et Marc-Étienne Bussières (Longchamp), est revenue de l’arrière pour concrétiser une victoire par un coup au dernier trou à l’Invitation RBC disputée sur le parcours de Sainte-Marguerite à Sept‑Îles.

Quoi de mieux pour Jean-Pierre Morin que de remporter sa première victoire chez les professionnels devant les membres de son club. «Tu es vraiment un pro maintenant», a blagué son équipier Marc-Étienne Bussières.

Les Ontariens Stephane Dubois et Brendan Leonard détenaient pourtant une avance de cinq coups sur le duo Morin-Bussières quand ils se sont présentés sur le tertre de départ. Petit à petit, l’avance des meneurs s’est effritée et la victoire a été finalement scellée au dernier trou. L’équipe championne a retranché huit coups à la normale dans la dernière ronde pour un pointage global de 190 (-26). Leonard et Dubois ont terminé avec un cumulatif de 191.

«Nous avons grugé petit à petit l’avance des Ontariens, a commenté un Jean-Pierre Morin fort heureux. Quand nous avons commencé à réussir des oiselets, ils ont comme paniqué. Des fois, c’est plus facile de revenir de l’arrière que de tenter de garder la tête. Je suis bien content de cette victoire.»

«Pendant toute la semaine, a renchéri Marc-Étienne Bussières, nous nous sommes bien complétés. Quand l’un de nous était en difficulté, l’autre réussissait un bon coup pour nous sortir de l’impasse. De mon côté, j’étais solide sur mes coups de départ, et curieusement, alors qu’on s’attendait à ce que Jean-Pierre excelle sur les normales 5 à cause de sa force de frappe et moi sur les normales 3 avec la précision de mes fers, c’est le contraire qui s’est produit. Jean-Pierre a réussi trois oiselets sur les normales 3.»

Les deux joueurs québécois se sont fait une petite frayeur au 17e trou en enregistrant un boguey. «C’était effectivement un peu stressant, a précisé Bussières. Et ce l’était aussi sur mon dernier roulé pour nous assurer la victoire. Tout au long de la dernière ronde, nous avons eu beaucoup de succès avec les roulés importants de quatre ou cinq pieds, comme celui au dernier trou.»

Marc-Étienne Bussières n’avait que de bons mots pour son ami Jean-Pierre et pour toute l’organisation. «Jean-Pierre mérite amplement cette première victoire. Il a mis tellement d’efforts pour faire un succès de cet événement. De plus, il avait plein de distractions, que ce soit pour répondre aux demandes des membres ou des medias.»

Des prémonitions dans le monde du golf, ça existe aussi. «Quand l’annonceur m’a présenté sur le tertre de départ, a raconté Marc-Étienne Bussières, il a mentionné que j’étais à 26 sous la normale. Il voulait dire que notre pointage était de 126. En me rendant à ma balle, après mon coup de départ, je me disais que c’était peut-être une prémonition. Effectivement, nous avons complété le tournoi à 26 sous le par.»

Le duo Vincent Blanchette-James Colin Davis a complété l’Invitation RBC présentée par Quality Inn Sept-Îles et Aluminerie Alouette en collaboration avec RMS, Cobra Puma Golf, Avalanche SkiWear et la Ville de Sept-Îles avec un cumulatif de 194 (-22) pour le troisième rang, à égalité avec Dennis Hendershott et David Morland IV.

Double égalité en cinquième place, avec 196 (-20) pour les duos Dave Lévesque-Carl Desjardins et Sonny Michaud-Pierre-Alexandre Bédard. Ce dernier aurait bien aimé célébrer de meilleure façon son deuxième trou d’un coup en carrière, réussi la veille, au trou numéro 11, sur une distance de 205 verges. Il a utilisé un fer 4.

Le septième rang appartient à l’équipe Tim Alarie-Billy Houle à 197 tandis que les frères Michael et Stephen Gonko terminent au 8e rang avec un pointage de 204.

– 30 –

No Comments

Post A Comment